samedi 8 septembre 2012

Compétence : un processus de valeur ajoutée



Au delà de la notion de "savoir", la compétence, par son caractère synthétique, permet l'efficacité avec un minimum de ressources : les techniques, les technologies qui les agencent, et les procédures en général. Introduisons à coté de la notion de "synthétique", la notion générale de "processus de valeur ajoutée".

Un processus de valeur ajouté va combiner des connaissances théoriques à des techniques qui les mettent en œuvre, et les couplent à des technologies qui mettent à disposition l'énergie, les matériaux et les fluides nécessaires, selon des procédures organisationnelles qui assurent la répétition de la performance et la minimisation des coûts.

Un processus de valeur ajoutée est un dispositif étendu qu'il est plus facile de se représenter dans le domaine industriel que dans le domaine des services.

Dans le domaine industriel, les exemples canoniques en sont la raffinerie de pétrole, l'atelier d'un produit chimique, la chaîne de montage automobile, le hall de montage d'un avion. La représentation en est facile car elle se rassemble autour d'un produit physique : un "matériel".

Dans le domaine des services, il est plus difficile de se représenter le dispositif global car il est "immatériel". Ainsi, que combine-t-on systématiquement pour réaliser une étude, un projet, une politique, une communication, une formation, un logiciel ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire